Montagne en scĂšne

Montagne en ScĂšne hiver 2016, le programme.

Le festival du film de montagne

Lecteurs d’ESCAPADS, vous connaissez dĂ©jĂ  le festival Montagne en ScĂšne et sa sĂ©lection des meilleurs films de montagne. Cette annĂ©e, encore une fois nous allons y aller pour voir sur grand Ă©cran et dans une ambiance mystique quelques pĂ©pites.

La liste des villes Ă©tapes est ici.

Le festival aura lieu Ă  Paris le 28 novembre Ă  19h30 au Palais des CongrĂšs. Big Chief y sera avec quelques membres de sa tribu et les Papooses.

Le Programme

The Warmth of Winter

La poudreuse du Japon a la rĂ©putation d’ĂȘtre la meilleure neige du monde… Stephan Drake, Piers Salomon et Santiago Guzman vont pouvoir vĂ©rifier l’adage aprĂšs une tempĂȘte massive sur l’Ăźle d’Hokkaido. Un voyage envoĂ»tant sur une bande son parfaite de Sylvan Esso. De quoi nous faire trĂ©pigner d’impatience avant les premiĂšres neiges!
RĂ©alisateur: Ben Sturgulewski
Durée : 6 minutes

Links Sar West


Quand la tĂ©nacité Britannique fait face Ă  l’adversitĂ© d’un sommet vierge du Pakistan, ça fait des Ă©tincelles! En juillet 2015, Jon Griffith s’attaque pour la 4Ăšme fois au Link Sar West en compagnie d’Andy Houseman. Des conditions dantesques sur une montagne sublime et reculĂ©e… Le digne successeur du film “Meru” prix du public Montagne en ScĂšne en novembre 2015!
RĂ©alisateur: Renan Ozturk
Durée : 30 minutes

La Liste

MĂ©langer le ski de pente raide et le freeride pour descendre en quelques virages le couloir Gervasutti ou la face nord de l’Ober Gabelhorn? Impossible selon le pionnier du ski de pente raide Sylvain Saudan… Pourtant, le jeune prodige suisse JĂ©rĂ©mie Heitz, vice champion du monde de freeride, va tenter de repousser l’impossible sur 15 faces lĂ©gendaires des Alpes. Du ski grandiose comme vous n’en avez jamais vu!
RĂ©alisateur: Guido Perrini
Durée : 40 minutes

The Great Alone


“Les bons films sont durs Ă  trouver…mais il est rarissime de dĂ©couvrir un film extraordinaire…et souvent ils nous tombent dessus sans crier gare!”. Voici les mots de Cory Richards pour qualifier The Great Alone, grand prix du festival de Banff en 2015. L’histoire du “come back” de Lance Mackey sur la course de chiens de traĂźneaux la plus dure du monde: l’iditarod. Dans l’ombre de son pĂšre et confrontĂ© Ă  des problĂšmes d’addiction, Lance trouve sa catharsis dans l’aventure et le dĂ©passement de soi… Un film marquant et inspirant!
RĂ©alisateur: Greg Kohs
Durée : 70 minutes