Vélo, ski et pêche à la mouche. What else?

Voilà une belle escapade. Comme on les aime, avec vélo, ski et pêche à la mouche dans un décor grandiose en plein dans les Dolomites. Il s’agit bien sûr d’un film publicitaire pour la marque Pedal ED qui rappelle ceux de Rapha, mais on les aime quand même parce que c’est lundi et qu’on a toujours un peu la tête dans les nuages.

(libre traduction par le Mohican).

La Route de la montagne pâle

Les montagnes sont ma vie, j’y vis, ma maison est là et mon amour aussi. Les routes qui entourent ma maison m’emmènent vers les bois puis vers des pics couleur argent et des montagnes de calcaire qui forment un anneau autour du village. Je connais tous ces pics, j’y suis allé des centaines de fois, je connais tous les chemins, je connais tous les petits lacs, je connais chaque pierre et je sais comme il est difficile et beau à la fois d’atteindre ces endroits. Quand je pense à ces sommets, des milliers de souvenirs différents explosent dans ma tête.

foret

La montagne pâle

Ce matin, je me suis réveillé très tôt. En cette saison, les routes sont encore désertes à part quelques locaux qui vont au boulot. La première ascension me mène à Misurina, un petit lac qui n’apparait que quand j’arrive en haut; l’eau a la couleur du ciel. Je me pose, prends un café et un gâteau, je regarde le lac et je pense à comment il sera, gelé, d’ici quelques semaines et comment il était il y a encore un mois quand j’y ai pêché.

La Montagne pâle

La Montagne pâle

Depuis Misurina, je poursuis vers les trois cols du Lavaredo. C’est une montée vraiment dure. Cette route me fait toujours souffrir, mais je veux quand même l’affronter. Quand j’arrive en haut, le soleil émerge des nuages, j’ai l’impression que le monde est si loin et pourtant tout proche, je vois les maisons du village et j’imagine leurs habitants.

Je pense à ma maison, ce n’est pas encore l’heure de rentrer, je fais un détour par le Cinque Torri. La route est étroite et pentue. J’arrive au sommet et il n’y a personne. Je suis seul. Devant moi, il ya le Passau di Giau. Je souris. Peut être demain.