Mérinos ou Synthétique pour l’hiver?

Lors de notre dernière sortie à vélo, un ami m’a demandé si je préférais la laine ou les tissus synthétiques en première couche. La laine (mérinos c’est encore mieux) est plus chaude, mais les vêtements synthétiques sèchent plus vite. Lequel choisir lors d’activités hivernales où l’on transpire beaucoup?

Comme vous le savez déjà, le système trois couches est idéal l’hiver. La première couche contre la peau a pour rôle d’évacuer la transpiration, la seconde doit tenir chaud tout en permettant de respirer et la troisième protège de la pluie, de la neige ou du vent (on choisira alors en fonction des hard shell ou soft shell).

La première couche doit être moulante et si possible sans couture pour éviter les irritations.

Patagonia

Icebreaker

Super.Natural

Si vous transpirez beaucoup (trail, peau de phoque, VTT), je conseille plutôt une première couche en synthétique (genre Capilène de patagonia et une épaisseur plutôt fine sauf pour les grands froids). Ces produits sont plutôt résistants mais ont l’inconvénient de sentir mauvais assez rapidement même si la plupart subit des traitements anti microbiens (sympa les nuits en refuge, les pelotons à vélo ou la tente en rando).

Si vous transpirez peu ou s’il fait vraiment froid, dirigez vous alors vers des produits en mérinos comme les sous vêtements de la marque Icebreaker.

Il existe également une troisième alternative qui mixe mérinos et synthétique. J’ai testé plusieurs sous vêtements de la marque SuperNatural et c’est vraiment bien (en revanche, prenez les boxers en tissu très fin, sinon vous aurez vraiment chaud en bas…). A utiliser plutôt pour les treks ou lors des journées freeride ou rando à vélo.

Et si vous trouvez tout trop moche, vous pouvez être l’homme le plus classe du monde avec des sous pulls Yamamoto.

 

Pour une analyse beaucoup plus technique: http://backpackinglight.com//
Big Chief