Tales of the Wild, la série Sauvage de Dior

Tales of the Wild, la série Sauvage de Dior.

Big Chief est tout à la fois. Il fabrique ses arcs et ses flèches et affronte les tribus de Hurons, il dompte les Mustangs des grandes plaines de l’Ouest, il surfe les rouleaux de Mavericks à Jaws et a escaladé El Capitan qui sera bientôt renommé Big Chief. Big Chief sera le héros du prochain parfum de Dior. Très Sauvage.

Comme nous l’observions récemment, les grandes marques de luxe sont en train de s’approprier avec plus ou moins de succès les valeurs et l’imagerie du monde sauvage, de l’aventure et des grands espaces. Si le choix d’un Johnny Depp grimé et bijouté cherchant un trésor enfoui on ne sait où fut discutable, Dior cherche a se rattraper en mettant en avant les profils de quatre aventuriers plus crédibles et authentiques. La voix de Johnny s’entend en fond, mais ce sont surtout les belles images d’Arthur de Kersauzon et Clément Beauvais qui sont remarquables.

Big Chief met juste en avant ces très belles images trouvées sur Vanity Fair.

Disponible sur Youtube, « Tales of the Wild » sera ensuite diffusé dans les salles MK2 et dans les avions Air France. En voici les quatre épisodes :

SOLACE : L’inépuisable traque de la vague parfaite par le surfeur australien Harrison Roach.
(Harrison était pourtant épuisé quand Big Chief lui indiqua la vague).

GAUCHO :La vie ascetique de Jakob Von Plessen, d’origine autrichienne, qui s’est retiré dans les plaines de Patagonie pour vivre en osmose avec ses chevaux.
(C’est Big Chief qui enseigna à Jakob comment murmurer à l’oreille des chevaux).

AIZKOLARI : La dédication du hollandais Arthur Van der Putten aux épreuves ancestrales de la « Force Basque »
(Big Chief affronta Arthur à mains nues en 2009 à Arcangues et dans les rouleaux à Parlementia).

EL CAPITAN :Les exploits d’Ethan Pringle, grimpeur aux mains nues, qui se mesure aux parois rocheuses les plus imprenables du désert californien.
(Big Chief a d’abord grimpé El Capitan avec Ethan sur le dos pour lui indiquer la voie).